AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Chroniques d'Exodus

Aller en bas 
AuteurMessage
Hudren
posteur moyen
posteur moyen


Messages : 113
Date d'inscription : 18/07/2009

MessageSujet: Chroniques d'Exodus   Mer 26 Aoû - 21:57

Voilà, ceux qui sont sur DC ont déjà eu l'occasion de la lire m'enfin pas les autres. Et puis comme ça, ça me donnera une idée du pavé que c'est une fois mis bout à bout :p

Etant donné qu'il y a une limite de longueur, j'en poste qu'une partie (ça fait 40 pages Word le tout quand même :p).

Chapitre 1:Un héritage douloureux
Nous sommes sur la planète Exodus, en l'an terrestre 12 750. Ici, tout le monde ou presque possède un pouvoir unique, que l'on peut qualifier de "surnaturel". Ces pouvoirs peuvent être incroyablement puissants, ridicules ou tout simplement utiles. Cependant, quelques individus très rares sont nés sans présenter de capacités surnaturelles. Ce phénomène engendre toujours une incompréhension de la part des autres, et même parfois de la discrimination. Evan, un jeune homme d'une vingtaine d'années, fait partie de ces exceptions. Il a été lui même victime de nombreuses moqueries de la part d'enfants de son âge. Des enfants cruels, se servant de leurs pouvoirs pour le persécuter. Rien que repenser à ces moments, était une torture pour lui. Mais il approchait maintenant de son village natal...
Penché sur une lettre, le visage éclairé par une bougie, le père de Evan écrivait. Sa main courait sur le papier, et formait à l'encre noire des mots étranges:
"...Le poison qui coule dans mes veines ne me permettra pas d'en dire plus. Sache que je dois être vengé : notre organisation ne doit en aucun cas être démantelée. Le travail que l'on a fait pour le bien de notre monde doit être respecté."
Il s'arrêta, toussa et cracha du sang par terre, puis reprit l'écriture de la missive:
"A mon fils, je lègue ce pouvoir .Qu'il lui serve à détruire nos ennemis et à canaliser la rage qui se trouve dans son esprit."
Le vieil homme s'interrompit de nouveau, et se leva de sa chaise. Il revêtit des gants de cuir et ouvre une armoire au fond de la pièce .Après en avoir sorti une petite sphère de métal gravé de plusieurs inscriptions étranges, il posa l'objet sur un socle pour le maintenir sur la table.
L'air épuisé, il prit l'objet qui se trouvait juste à coté : une bague ornée d'un triangle inscrit dans un cercle. Il posa l'index de sa main droite sur le symbole de la bague, puis se rassit sur la chaise, vivant ses derniers instants.
Evan rentrait chez lui. Il avait croisé un groupe de jeunes et entendu quelques nouvelles insultes, ce qui l'avait mis passablement en colère. Mais il n'avait pas osé se défendre ou répliquer : ce petit groupe de personnes avait assez de pouvoirs pour l'écraser, étant donné sa maigre corpulence et son absence de sens du combat. Il apercevait maintenant un homme qui se tenait devant la porte de son domicile, vêtu d'un curieux costume noir décoré d'un signe étrange: un cercle contenant en son centre un triangle. Il tenait à la main une enveloppe contenant sans aucun doute une lettre.
L'homme le remarqua et écarquilla les yeux immédiatement. Croyant bien faire, Evan cria :
"Hé, vous !"
L'homme se mit à paniquer et s'enfuit en courant. Le jeune garçon voulut le poursuivre, mais le fuyard libéra son pouvoir : sa vitesse de course devint surhumaine, et il détala à l'horizon en quelques secondes...Intrigué, Evan voulut rentrer chez lui. Revenu devant la porte de sa maison il s'exclama :
"Papa, c'est moi, je suis rentré !"
Ne recevant aucune réponse, il entra en tournant la petite poignée de métal. Ce qu' il vit lui causa un trop grand choc pour être exprimé avec des mots: son père était étendu par terre sans vie, et un tache de sang couvrait le sol devant son visage.
Les larmes coulèrent le long du visage d'Evan, ne ressentant que de la peine à cet instant précis. Il remarqua ensuite la petite sphère de métal posée sur la table. Sans réfléchir, il tendit le bras et s'avança vers l'objet pour le prendre. Ses doigts rentrèrent en contact avec le métal froid.
Tout devint noir : il s'évanouit.
La dernière chose qu'il ressentit fut le fait qu'une gigantesque araignée noire s'insinuait et s'installait dans son esprit.

Chapitre 2: Ce qu'amène la colère.
Lorsqu’ Evan ouvrit les yeux, il comprit que quelque chose avait changé en lui. Il sentait une présence qui habitait son esprit, mais lorsqu' il essaya de l'identifier, il se heurta à une résistance et ne vit que l'obscurité.
Puis il se souvint :
"L'araignée..."
Elle l'avait effrayée, lorsqu'il l'avait vue, ou avait cru la voir dans son esprit. Qu'elle était grande !
Il tourna ensuite la tête et posa le regard sur le corps de son père, étendu sans vie. Ce qu'il ressentait, ce n'était pas du chagrin, mais de la haine profonde et une envie irrépressible de vengeance. L'homme en noir qu'il avait aperçu était l'assassin de son père, il le savait. Et il devait le retrouver, avant toute autre chose. Venger son père. Tous ses actes ne devront être employés qu'à ce but à partir de cet instant. Il commençait à vouloir ce qu'amène la colère : la vengeance.
Il avait déjà vu le symbole sur le costume de l'assassin de son père; à ce qui servait de mairie au petit village où il vivait. Il allait d'abord s'y rendre et demander des informations.
Evan se leva donc, et tendit le bras vers la poignée métallique de sa porte. Naturellement, le mécanisme de la poignée se déclencha et la porte s'ouvrit. Le problème, c'est qu'il avait ouvert la porte sans toucher cette poignée. L'excitation monta en lui.
"J'ai un pouvoir ! C'est formidable, je peux contrôler le métal !"
La porte s'ouvrit d'un seul coup et sortit de ses gonds, retombant à terre un peu plus loin. Ce phénomène l'étonna d'abord, puis la donna un profond sentiment de satisfaction :
"Mon père m'a donné le moyen de le venger !"
Euphorique, il sortit de chez lui en courant et rejoint très vite sa destination. Il poussa la porte du bâtiment, et s’adressa à l'homme qui s'occupait de l'accueil :
"Bonjour, je cherche des informations..."
"Qu'est-ce que tu veux savoir, jeune homme?"
"Qu'est-ce qu'il signifie... ce signe?" Demanda Evan en pointant le symbole mystérieux affiché sur le mur.
"C'est la marque des Six. Pourquoi tu veux savoir ça?"
L'émotion le prit à la gorge pour la première fois de la journée.
"Mon...mon père s'est fait assassiner par quelqu'un portant ce signe."
"Et tu veux te venger?"
La réponse à cette question lui parut maintenant moins évidente : où se trouvait l'assassin de son père? Qu’aura-t-il à affronter pour se venger? Était-il sûr de vouloir s'engager dans cette voie?
"Oui. Oui, c'est la seule chose que je désire faire."
L'homme hocha la tête.
"Très bien...Je vais te montrer quelque chose qui va t'intéresser."
Il quitta son bureau, et toucha le mur de son index à plusieurs endroits. Le mur réagit d'une façon étonnante : un pan entier tourna sur lui-même, laissant apparaître une grande pièce circulaire derrière l'homme.
"Ceci est le quartier général de l'organisation qui lutte activement contre les Six. Si tu souhaites la vengeance, tu devrais la rejoindre. Il y a beaucoup de gens comme toi, là dedans !"
Evan acquiesça et entra dans la salle en baissant la tête pour éviter le plafond. Il arrivait apparemment en pleine réunion, puisque plusieurs autres personnes, hommes comme femmes, étaient présentes, dont une qui semblait être le responsable puisqu'elle se tenait au centre de l'assemblée. L'homme qui avait accueillit Evan annonça :
"Une nouvelle recrue, Aryaktas !"
"Vraiment ?" Demanda celui qui se trouvait au centre. "Comment t’appelles-tu ?"
"Je suis Evan .Je cherche à venger un de mes proches."
"Oui, je sais, l'organisation des Six a fait beaucoup de mal, à beaucoup de personnes de surcroît. Nous allons nous entendre, nous aussi souhaitons la détruire."


Chapitre 3:Les Six de l'ombre

L'homme qui s'appelait Aryaktas fit signe à Evan d'approcher. Celui ci s'exécuta, et avança jusqu'à celui qui était vraisemblablement le chef de l'organisation. Il semblait plutôt âgé, avec ses cheveux gris et courts, et sa barbe de la même teinte, mince duvet de poils sur son menton. C'est avec autorité qu'il demanda à Evan :
"Souhaites-tu réellement combattre cette organisation? Elle est très dangereuse, tu risques ta vie en t'engageant à nos côtés."
Il avait dit ceci sur un ton neutre, mais la question était lourde de conséquences. Cependant, Evan y avait déjà refléchi. Sa décision était prise. Il répondit fièrement :
"Si c'est pour la bonne cause, alors je me sacrifierai !"
Aryaktas hocha la tête, comme si ce qu'il venait d'entendre allait de soi. Pour lui, c'était une simple formalité. Tout en s'éloignant vers une machine à l'aspect compliqué, il posa une nouvelle question:
"Que sais-tu vraiment des Six?"
Evan se sentit d'un coup honteux, puisqu'il ne savait rien d'eux. Pas vraiment un bon début, s'il voulait les affronter !
"A vrai dire, je ne connaissais pas leur existence avant cet évènement."
"Oui, c'est tout naturel, répliqua Aryaktas, les Six agissent dans l'ombre. Le secret sur leur nature est leur plus grande force. Ils provoquent la peur de leurs ennemis, en se cachant et en ne révélant rien sur eux. On leur prête plus de pouvoirs qu'ils n'en ont vraiment. Cependant, nous les avons déjà affronté, et je peux te présenter quelques uns d'entre eux."
Tout en disant cela, il avait appuyé sur l'un des nombreux boutons de la machine devant lui. Un hologramme bleuté surgit devant Evan, là où se trouvait Aryaktas quelques secondes auparavant.
"Celui-ci, continua t'il, s'appelle RockCrusher."
L'hologramme avait pris forme .Il représentait la silhouette apparemment banale d'un homme adulte.
"Cet individu a le pouvoir de contrôler et de déplacer à distance trois énormes rochers, qu'il utilise généralement pour les envoyer sur ses adversaires, ou pour se déplacer plus vite. Ne te fie pas à son apparence, il est extrêmement puissant."
Evan fut effrayé de découvrir qu'un tel pouvoir était possible. Surtout, il ne voyait pas comment faire face à un tel homme. Pendant qu'il réfléchissait, Aryaktas poussa un autre bouton. Une nouvelle silhouette d'homme s'afficha, cette fois ci plus grande. L'homme que l'image représentait était doté d'une musculature plus importante.
"Celui ci, poursuivit Aryaktas, c'est Kholotan. Son pouvoir est suggéré par son nom en langage Exodien, qui signifie "Force". Il est doté d'une puissance physique incroyable...Il brise les murs d'un bâtiment sans forcer."
Cette fois encore, Evan fut impressionné par la force de son futur adversaire. "Comment les vaincre?", se répétait il de plus en plus effrayé, "Et si j'allais réellement mourir en les affrontant?".Une nouvelle image bleutée s'était formée devant Evan, représentant un corps de femme cette fois ci.
"Elle s'appelle Syphilin, l'informa Aryaktas. Tous les hommes qu'on a envoyé contre elle ont péri, et sont tous sortis du combat affreusement mutilés. Je te passe les détails...c'est pour ça qu'on ne connaît pas exactement son pouvoir."
Il avait dit cela comme si la mort de ses hommes n'avait pas réellement d'importance."Une impression", voulut se convaincre Evan.
"Pour les autres, nous n'avons pas d'image. Il y a Infinity, le membre le plus mystérieux des Six. On ne sait absolument rien de lui. On connaît également Sykaria, et tout ce qu'on sait sur lui c'est que son surnom signifie "flute"."
"Flute? Répéta Evan, étonné.
"Oui, comme l'instrument de musique. On suppose que c'est lié à son pouvoir. Et enfin bien sûr, le chef de l'organisation : Black Dragon."
Le nom résonna dans l'esprit d'Evan comme un avertissement.
"Tout ce qu'on sait de lui, c'est ce que racontent les légendes: il aurait ravagé un village entier à lui seul, ne laissant que des ruines."
Evan ne savait pas si c'était une blague. Mais, il commençait à avoir peur, et à remettre en question son engagement dans ce combat.
"Mais, se dit-il, si je peux contribuer à les arrêter..."
Il déglutit puis demanda enfin :"Alors, comment puis-je intégrer votre organisation ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Namura
Admin
Admin
Namura

Messages : 1296
Date d'inscription : 13/06/2009
Age : 26
Localisation : quelque part entre la réalité et le rève

MessageSujet: Re: Chroniques d'Exodus   Ven 28 Aoû - 16:21

Faut que je repost la même chose que sur DC ou t'avais compris que j'aimait beaucoup?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hudren
posteur moyen
posteur moyen


Messages : 113
Date d'inscription : 18/07/2009

MessageSujet: Re: Chroniques d'Exodus   Ven 28 Aoû - 18:22

J'ai compris :p
Je postais surtout pour ceux qui ont pas eu l'occasion de lire ça sur DC :p

Par contre j'ai légèrement halluciné devant les 40 pages Word du total Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marya
Survivant
Survivant
Marya

Messages : 139
Date d'inscription : 15/07/2009
Age : 25
Localisation : Sur ma chaise

MessageSujet: Re: Chroniques d'Exodus   Lun 31 Aoû - 1:03

Hmm, c'est pas trop mal mais j'vais faire mon chieur phylosophique par rapport au début du roman.

Tu dis que presque tout le monde possède maintenant un pouvoir surnaturel ? Or... Si tout le monde ou presque en possède un; le fait d'avoir un de ces pouvoirs n'est plus surnaturel. Mais naturel; c'est le fait de ne pas en avoir qui devient alors surnaturel...
=S
Et pareil pour le mot extraordinaire car enfin si le fait est commun; alors c'est avoir un pouvoir qui est ordinaire.

Moi à ta place j'aurais plutôt utilisé un autre terme, comme... 'Eternel' où bien 'propre à lui-même'.

Enfin, avis perso' quoi ! Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hudren
posteur moyen
posteur moyen


Messages : 113
Date d'inscription : 18/07/2009

MessageSujet: Re: Chroniques d'Exodus   Lun 31 Aoû - 9:34

Bien vu ^^
Mais bon je me basais sur nous même, sur notre norme quand j'écrivais "surnaturel" Very Happy

EDIT : Me demande pas pourquoi, je serais obligé de te révéler que la planète Exodus est en fait une Terre post-apocalyptique, ce qui explique que les personnages sont humains :p
Oups !

Bah de toute façon ce n'est pas dit dans l'histoire et c'est pas important, alors...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marya
Survivant
Survivant
Marya

Messages : 139
Date d'inscription : 15/07/2009
Age : 25
Localisation : Sur ma chaise

MessageSujet: Re: Chroniques d'Exodus   Lun 31 Aoû - 10:18

Ha ha, bien vu; mais alors si tu te bases sur la norme de notre société actuelle, il faudrait t'adresser plus au lecteur. Tu as déjà lu le Comte de Monte-Cristo de Dumas peut-être ? Et bien comme lui; par moment il interromp la narration pour lâcher une petite comparaison ( souvent amère ) par rapport à la société en place lors de l'écriture de son oeuvre.

Sinon, encore félicitation, l'intrigue a l'air haletante, pressé que tu nous postes la suite ! =D
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hudren
posteur moyen
posteur moyen


Messages : 113
Date d'inscription : 18/07/2009

MessageSujet: Re: Chroniques d'Exodus   Lun 31 Aoû - 10:31


Chapitre 4 : Groupe 14

Aryaktas regarda Evan d'un air sérieux.
« Tout d'abord, dit-il, tu dois nous jurer fidélité. »
Cette demande fit sourire Evan :
« Pourquoi, plaisanta t' il, j’aurais des raisons de me lever contre vous? »
Il se sentit gêné lorsqu'il vit que personne n'avait apprécié la remarque.
« C'est la règle, c'est tout, dit Aryakats. »
"Très bien, alors je jure que je servirai votre organisation."
« D'accord ! Nous travaillons généralement en groupe de trois ou quatre. Je vais t'assigner une équipe à présent...Lyra, Kroconos, vous pouvez venir à présent ! »
Deux personnes se détachèrent du groupe qu'Evan avait observé en arrivant. Il y avait une jeune femme, apparemment d'une vingtaine d'années, accompagnée d'un garçon à peu près du même âge qu'elle .La fille avait de longs cheveux noirs, qui descendaient jusque dans son dos, et des yeux d'un vert étonnamment clair. A la voir, on eût dit qu'elle n'était pas forcément enchantée de se retrouver dans l'équipe du nouveau venu. Le garçon, lui, avait à peu près le même âge qu’Evan, mais était beaucoup plus grand et large que lui. Sa peau avait un teint mat, et ses yeux d’un marron profond le fixait tandis qu’il approchait de lui.
Quand ils furent arrivés à côté d’Evan, Aryaktas prit la parole :
« Bien, rappelle moi quel est ton pouvoir. »
« Je peux contrôler les métaux…mais en petite quantité seulement je pense. Et je peux les détecter, je les ressens dans cette salle. »
Le chef de l’organisation nota cette information, puis lui dit :
« Alors, toi et les deux personnes que j’ai appelées, vous formerez le groupe 14. Tu t’intégreras parfaitement à ce groupe, j’en suis sûr. Et puis, vous pouvoirs vont tellement bien ensemble…Lyra, Kroconos, une démonstration ? »
La jeune femme acquiesça de la tête, et l’homme appuya sur un bouton. Une trappe s’ouvrit dans le sol près d’eux, et un mannequin de bois vêtu de cuir en sortit. Elle ferma les yeux, et tendit les bras, levant ses paumes vers le plafond. Ses poignets se contractèrent d’une façon bizarre, et des mailles métalliques encastrées les unes dans les autres en sortirent doucement.
« Des chaînes… comprit Evan »
Quand la longueur de ses armes lui parut suffisante, elle effectua une série de mouvements du poignet compliqués. Les chaînes s’enroulèrent les unes sur les autres, et fondirent sur le mannequin pour l’entourer. Elle tira ensuite sur les mailles, et l’ennemi fictif vola en éclat, projetant des échardes de bois un peu partout dans la salle. Quand l’une d’elles allaient toucher les yeux d’Evan, la jeune fille fit dévier les chaînes et l’arrêta d’un geste précis et rapide. Il fut étonné de sa rapidité et de son aisance au combat, qui supposait d’ailleurs une pratique régulière.
« En combat réel, tu pourras toi-même contrôler ces chaînes et les transformer en armes mortelles, poursuivit Aryaktas. A toi, Kroconos ! »
Un deuxième mannequin d’entraînement apparut de la même façon. Cette fois ci, il fut abattu d’une autre manière : le jeune homme concentra de l’énergie, sous forme d’éclairs, dans ses épaules. Quand il jugea la quantité d’énergie satisfaisante, il la relâcha en faisant courir sur son bras droit une sphère d’éclairs jaunes, qu’il projeta sur le mannequin. Celui-ci prit feu instantanément dans une gerbe d’étincelles et des craquements inquiétants.
« Bien, très bien ! Je veux vous voir tous les trois, demain à 8 heures du matin précises. Vous emmènerez… ces carnets, dit leur chef en leur donnant à chacun un petit journal. Ne les perdez jamais. »
Quand Evan prit le sien, il vit en esprit l’image de l’immense araignée qu’il avait vue lorsqu’il avait touché la sphère métallique. Elle se tenait, paisible, sur ses 8 pattes couvertes de poils hideux. Cette vision le fit frémir, et il ressentit aussitôt une curieuse aura dans le journal que lui tendait Aryaktas.
« Demain, 8 heures ! Répéta-t-il. Partez, maintenant ! »



Chapitre 5 : Première mission

Les deux jeunes gens à présent coéquipiers d’Evan s’empressèrent de quitter la salle. Celui-ci les imita rapidement pour tenter de les rattraper. Quand ils furent sortis du bâtiment, il les héla :
"On peut parler un peu, s'il vous plaît? "
Un instant, ils continuèrent leur route sans se retourner. Evan craignit qu'ils ne s'arrêtent pas. Mais Kroconos se retourna pour lui parler, sous le regard accusateur de la jeune fille. Il haussa les épaules et demanda :
"Alors, de quoi est-ce que tu veux parler ? "
"De notre ...heu... chef. Il a l'air un peu à cran, non? Enfin, je veux dire, on dirait que ça ne le gêne pas qu'on risque nos vies pour lui."
Cette fois ci, la fille se retourna, l'air courroucé :
"Les Six sont une organisation criminelle qui assassine, manipule et détruit. Alors on va les arrêter. Et si on doit se sacrifier pour ça, on va le faire. Est-ce que c'est bien clair ? "
Evan se sentit gêné, et répondit :
"D'accord, Lyra. "
"Lyrabeth, corrigea t’elle. Lyra, c'est un diminutif."
Il voulut demander :" Et je n'ai pas le droit de l'utiliser?" , mais elle était déjà partie, suivie de Kroconos.
7 heures et demi, Evan s'éveilla enfin. Il eut juste le temps de se préparer et de prendre le journal que lui avait donné Aryaktas. Il avait ressenti encore une fois la désagréable sensation dans ses doigts, et revit l'araignée, plus nettement encore. Elle s'agitait cette fois ci, et Evan eut un spasme qui lui fit lâcher le journal. Effrayé, il redevint lucide, le ramassa et courut vers sa destination.
Lyrabeth et Kroconos étaient déjà arrivés. Un petit groupe de personnes attendaient dans la salle, mais ils étaient moins nombreux que la dernière fois. Aryaktas vint à la rencontre d'Evan :
"Ha, c'est toi, nous t'attendions. Je vais vous expliquer votre première mission. Vous devrez escorter un véhicule qui transportera une cargaison d'eau. Comme vous le savez, l'eau est une ressource très précieuse, et notre village est l'un des principaux fournisseurs de la capitale. Nous avons des raisons de penser que les Six voudront l'intercepter."
"Que feraient t’ils de l'eau? , demanda Evan, la vendre? "
"Non, ils veulent plutôt priver la capitale de son ravitaillement. En fait, nous pensons qu' ils veulent déstabiliser le gouvernement en place et prendre le pouvoir. C'est pour ça que votre mission sera risquée. Bonne chance, vous partez maintenant !"
"Mais ...", voulut protester Evan, mais il était trop tard : ses deux coéquipiers l'entraînaient déjà à l'extérieur, pour attendre le véhicule.
Evan voulut engager la conversation, mais le souvenir brûlant de la veille l'en empêchait, les mots restaient coincés dans sa gorge. Ce fut Lyrabeth qui parla en premier :
"Tu étais en retard", reprocha t’elle à Evan
"Cinq minutes seulement", répondit t’il d'un ton vague.
"Mais, si nous avions besoin de nous avant, tu n'aurais pas pu..."commença Lyrabeth, mais l'arrivée d'un camion sauva Evan d'une longue tirade de sa partenaire. Ils grimpèrent tous à l'arrière, et surveillèrent les barils d'eau d'un œil inquiet. Personne ne prononça un mot pendant toute la durée du trajet, et l'ambiance était tendue. Le voyage se passa paisiblement pendant plusieurs minutes, tandis qu’ils approchaient de la capitale.
Puis, soudain, Evan sentit que des objets métalliques se rapprochaient à toute vitesse vers eux, arrivant de tous côtés. La sensation ne dura que quelques dixièmes de secondes. Ensuite, les roues du camion explosèrent, des vitres se brisèrent, et le véhicule fit quelques tonneaux avant de finir sa course dans un arbre. L'accident ne dura que quelques secondes, mais semblait durait une éternité pour Evan. Tous étaient sonnés quand tout s'arrêta, mais il put apercevoir le conducteur à l'avant, le visage en sang et un disque métallique planté dans sa poitrine. Cette vision l'horrifia, et il détourna le regard.
Leur première mission avait commencé.


Chapitre 6 : Un allié inattendu
Certains tonneaux d'eau s'étaient ouvert, laissant couler le précieux liquide...Evan faillit s'évanouir, mais il se ressaisit et appela les autres:
"Vous allez bien ?"
"Comme quelqu'un qui vient d'avoir un accident", répondit Kroconos d'une voix faible.
Sept projectiles percutèrent le véhicule, laissant entendre au groupe à chaque fois un son inquiétant : les disques métalliques arrivaient à percer la structure du camion...
"Il faut sortir !" s'écria Lyra, essayant d'ouvrir une des portes latérales tordue par les chocs de l'accident. "Elle est coincée !", continua t’elle lorsqu'elle vit que ses efforts resteraient vains.
D'autres disques meurtriers frappèrent la porte, là ou se trouvaient les mains de la jeune fille quelques secondes auparavant. Evan, effrayé, tenta de se concentrer et de faire agir son pouvoir : la porte s'envola, comme arrachée par une main invisible et fut projetée au loin.
"On court !" lança t’il, en craignant l'arrivée de nouveaux disques.
Les 3 coéquipiers prirent leurs jambes à leur cou pour se cacher derrière les restes du camion, se protégeant des tirs de leurs ennemis. Rassurés malgré les nombreux sons d'impacts qui continuaient de retentir, ils se préparaient à l'assaut.
"Evan, tu peux leur renvoyer leurs armes?" demanda Lyrabeth précipitamment.
"Je ne sais pas, ça va trop vite..." répondit t’il, pris de panique.
"Concentre toi, tu peux le faire !"
Il sentit soudain l'arrivée d'un autre projectile, savait quelle trajectoire il prenait, anticipait son mouvement... "Je l'ai !" cria t'il.
Le disque en question s'arrêta en plein vol, puis poursuivit sa folle course dans l'autre direction à une vitesse hallucinante, et se planta dans un arbre.
"Raté ! " lâcha Evan, frustré. Mais à présent, il percevait tous leurs ennemis par l'intermédiaire de leurs armes. "Ils sont une douzaine, peut être plus", dit t'il en les comptant mentalement. "Tous cachés dans les arbres, devant le camion. Si je vous dis, à trois on y va, vous me suivez? " Demanda t' il finalement, un sourire au coin des lèvres.
"A t’on vraiment le choix? " répliqua Kroconos, amusé.
"Trois !"
Evan se leva et vit plusieurs disques métalliques tournoyant sur eux même, se déplaçant droit vers eux. Il les arrêta d'un geste de la main et les renvoya d'où ils étaient venus. Une seconde plus tard, il sentit la morsure du métal sur la chair pour trois d'entre eux. Ses deux coéquipiers ne tardèrent pas à le rejoindre, prêts au combat.
Soudain, 9 silhouettes vêtues de capes noires et portant l'emblème des Six sortirent de leur cachette. Par précaution, ils avaient changé d'arme et portait chacun un long bâton. Evan eut l'idée de se servir des disques plantés dans le camion pour les renvoyer vers eux, mais tous les parèrent d'un mouvement habile, ou esquivèrent.
Déconcerté, Evan lança : "3 chacun, c'est parti ! ", et leurs adversaires chargèrent. Mais un événement étrange survint : un jeune homme brun, inconnu du groupe, prit soudain la place de l'un de leurs adversaires, comme par magie. Celui ci frappa au visage les deux ennemis proches, puis activa de nouveau son pouvoir et échangea sa position avec un autre, qui prit les coups qui lui étaient destinés. Répétant plusieurs fois l'opération, il décima ainsi tous leurs adversaires, sans que le groupe d'Evan doive faire quoi que ce soit.
Le mystérieux inconnu se tourna alors vers eux et leur dit :
"Je me nomme Syokonos. Je faisais route vers un village du nom de Hornkusyn, et j'ai vu ces membres des Six vous attaquer. J'ai pris la liberté de vous aider. "
" Vous avez bien fait, nous étions en difficulté..." répondit Evan
Voyant que Lyrabeth secouait la tête de gauche à droite et levait les yeux au ciel, il continua :
"Mais, pourquoi voulez vous rejoindre le village ? "
"A vrai dire, j'ai entendu parler d'un groupe luttant contre l'organisation des Six basé là bas... j'ai pensé pouvoir le rejoindre."
"Et bien dans ce cas, répliqua Kroconos, vous êtes tombé sur les bonnes personnes. Nous y retournons justement, et nous faisons partie de ce groupe."
"Et la cargaison d'eau? Notre mission?" objecta Lyrabeth.
Evan avisa les tonneaux restant et découvrit que tous avaient été percés par les disques tranchants.
"Il n'en reste plus grand chose de toute façon. "
Elle capitula donc : "Bien, maintenant rentrons et faisons notre rapport. "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Chroniques d'Exodus   

Revenir en haut Aller en bas
 
Chroniques d'Exodus
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» un blog génial : chroniques de 2 consommatrices repenties
» Les Chroniques de Vesper
» Les chroniques de Zorro (2015)
» Jean Amadou
» Alkemy : chroniques de Mornéa

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Accueil :: Histoires :: Romans-
Sauter vers: